L'art en quatre dimensions

xerotropic

Réputation

Les Adenium ont la fausse mauvaise réputation d'être susceptibles et de pousser très lentement, alors qu'avec des soins appropriés et simples c'est tout le contraire. S'ils sont peu exigeants, il y a quand même des règles à respecter pour qu'ils soient en bonne santé surtout s'ils sont maintenus en captivité mais moins s'ils sont en semi liberté.

En résumant, on peut dire qu'en pleine croissance les Adenium sont avides en eau, en engrais, en chaleur, en lumière.

En pratique, ce n'est que les premières années de la vie des Roses du Désert qu'il faut veiller à les bichonner, les plantes âgées et bien établies peuvent être négligées sans problème.

Lutte

Une notion très importante à comprendre lorsque l'on cherche à obtenir des plantes dont l'architecture sera extraordinaire : il faut respecter les alternances de sécheresses, de pluies, de frais, de chaud, de soleil écrasant, de nuages, etc., ce sont toutes ces variations de conditions qui modèlent les formes de la Rose du Désert et qui la rendent vraiment unique. Souvent les plantes qui ont subi le plus les assauts des intempéries (ou des erreurs de cultures…) ont au final bien plus de caractère qu'une "belle plante" toujours parfaitement bien cultivée qui pourra être un peu fade. Mais c'est une opinion tout à fait discutable car très personnelle.

Toutefois les Roses du Désert ne doivent pas être la première plante avec laquelle on expérimente ses capacités, il y a suffisamment d'autres plantes plus faciles et de moindre valeur commerciale pour s'aguerrir.

xerotropic
xerotropic

Susceptibilité

Il faut toutefois reconnaître que cette très mauvaise réputation de susceptibilité vient des premières Roses du Désert botanique sur lesquelles se sont acharnés les acclimateurs avant la seconde guerre mondiale. Il est effectivement très difficile d'avoir du succès avec l'acclimatation de sujets botaniques, alors que c'est bien plus facile avec des hybrides. La selection locale d'hybrides nés à cet endroit est la seule solution vraiment efficace.

expo à Courson pour la fete des plantes
Adenium stop haab
Adenium stop haab


La Rose du Désert en Europe

Vous venez d’acquérir votre première Rose du Désert (Adenium). Si vous observez les conseils suivants, elle vous tiendra compagnie pendant de longues années ainsi qu’à votre descendance car sa longévité est de plusieurs siècles... Elle a été cultivée dans les Caraïbes “à la dure” en pleine nature, ce qui la rend très résistante. Toutes nos plantes sont issues de semis pour vous garantir la présence d’un véritable Caudex.

Votre Adenium a voyagé racines nues et nous aimons les vendre ainsi “ à poil” car nous ne voulons rien vous cacher de sa beauté. Vous devrez alors le rempoter. Soit dans du terreau spécial Cactées, soit vous faites un mélange à base de 1/3 de terreau végétal + 1/3 de terreau horticole + 1/3 de sable gros grains soit encore comme nous en Martinique : dans de la pouzzolane pure.

Vous pouvez la planter directement dans un pot décoratif pourvu d’un trou au fond ou dans un pot en plastique que vous mettrez dans un cache-pot de votre choix. Pour faire valoir la beauté du Caudex (“le pied renflé”), nous vous conseillons de choisir un pot dont le diamètre intérieur n’excède celui du Caudex que de 5 à 8 cm et vous le laisserez au deux tiers hors substrat.

Surtout : aucun arrosage pendant une semaine. Le Caudex prend le relais pour approvisionner la plante en sève.

Au bout de 1 à 3 semaines, les fleurs et les boutons tomberont ainsi qu’une partie des feuilles. Le Caudex se dégonflera un peu et redeviendra dur à nouveau après 6 à 8 semaines.

Choix de l’emplacement

Serre ou véranda sont idéales. Dans une maison ou appartement, choisissez l’endroit le plus ensoleillé, près d’une fenêtre au sud, sud-est ou sud-ouest. La Rose du Désert ou Adenium supporte l’air sec des habitations.

Température

Pendant la période hivernale la température ambiante de 18° à 22° permet à la plante de bien s’acclimater. Si votre Rose du Désert est exposée à une température plus basse (12°-15°), elle se mettra en hibernation et perdra toutes ses feuilles mais dans ce cas il ne faut pas du tout arroser. A partir du printemps, l’augmentation de la luminosité favorise le redémarrage de la croissance et quelques degrés supplémentaires sont bénéfiques à la floraison.

Pendant la saison chaude, il faut assurer la gourmandise des Adenium : maximum d’eau, de fertilisation, de lumière et de chaleur.

Arrosage et engrais

Après un rempotage, attendez quelques jours avant d’arroserer en ayant soin de ne pas laisser de l’eau stagner dans la soucoupe.

Pendant les saisons froides, n’arrosez parcimonieusement que lorsque la terre est sèche, environ toutes les deux semaines jusqu’en mars.

A partir du printemps, vous augmenterez la fréquence d’arrosage et vous ajouterez de l’engrais à l’eau pour favoriser la croissance. Nous conseillons tout simplement de l’engrais spécial pour géranium ou tomates qui ce rapproche le plus de l’équilibre suivant NPK 123 (par exemple 10 20 30), contenant les éléments nutritifs indispensable.

La Rose du Désert n’est pas une plante aquatique, il ne faut jamais la noyer, il vaut mieux qu’elle ait soif. En cas de doute, n’arrosez pas.

En fonction des conditions mentionnées ci-dessus, la Rose du Désert fleurira entre mai/juin et septembre octobre. Vous aurez grand plaisir à regarder et/ou caresser le Caudex tout au long de l’année.

expo à Courson pour la fete des plantes
Adenium stop haab

Conteneur

Le seul critère vraiment important est de permettre une parfaite évacuation de l'eau en excès.

Les Adenium sont parfaitement adaptés à la culture en conteneur et peuvent vivre dans n'importe quel récipient (de la vieille boite de conserve à la buse en béton en passant par le pneu lisse...mais ce n'est pas obligé...) du moment qu'il y a des trous pour l'écoulement de l'eau.

Si les producteurs utilisent les conteneurs en plastique pour des raisons économiques, rien ne vous empêche, bien au contraire, de mettre en valeur votre Rose du Désert dans de belles poteries en terre cuite.

Encore une fois les Adenium sont très tolérants et s'adapteront à n'importe quelle taille de pot, donc avant tout c'est l'esthétique qu'il faut rechercher. Mais quelques règles générales vous permettront d'avoir de meilleurs résultats. Trop petit le pot conduira la plante à la "bonsaï-ification" mais c'est peut- être le but recherché. Si le conteneur est vraiment trop volumineux, le risque est la pourriture des racines et le décès du plant. Le petit truc simple est de rechercher l'adéquation esthétique entre la forme et le volume du pot, et la forme et le volume de la Rose du Désert, ainsi vous ne pouvez pas vous tromper.

Mon expérience me pousse finalement à cultiver les grandes Roses du Désert dans des conteneurs en plastique mais à les présenter dans un cache pot en matière plus noble et bien plus esthétique. Tout simplement car les Adenium ont la fâcheuse tendance à exploser leurs pots sous la puissante pression des caudex, et il est plus économique qu'ils cassent un pot en plastique qu'en poterie, surtout si on en a beaucoup. Mais il est indéniable que la beauté d'une Rose du Désert sera vraiment révélée et magnifiée par une superbe poterie. La puissance des caudex est surhumaine, j'ai vu des Roses du Désert exploser tranquillement et en force des conteneurs de diverses matières aux parois si épaisses que plusieurs hommes costauds n'auraient jamais pu le faire en tirant sur les bords.

Il est fréquent que les Roses du Désert perdent toutes leurs feuilles après le rempotage ou la plantation. Il arrive aussi souvent que le caudex perde un peu de sa fermeté pendant plusieurs jours après le rempotage. Pas d'inquiétude, tout cela rentrera dans l'ordre assez rapidement.

Si vous souhaitez que vos Roses du Désert poussent très vite, n'hésitez pas à les rempoter chaque année utilisant un substrat neuf et un pot de taille juste supérieure. L'idéal est de rempoter juste au début d'une nouvelle phase de croissance. L'expérience montre que les racines de la plante doivent pouvoir coloniser très vite le nouvel espace de substrat à disposition pour pouvoir consommer rapidement les apports d'eau sous peine de favoriser les proliférations fongiques.

Si vous êtes plutôt débonnaire avec vos plantes, sachez que lorsque les racines de votre Roses du Désert mettent le pot de culture sous tension, c'est sa façon de vous dire qu'il est temps de la changer de pot. Mais ça ne marche qu'avec les pots en matière plastique.

Ceux qui habitent dans des zones humides auront tendance à utiliser des pots plus petits et dont l'ouverture supérieure sera moins large alors qu'à l'inverse ceux qui sont dans une zone plus aride utiliseront de grands pots à larges ouvertures.

Un grand sujet classique de discussion concerne le rapport hauteur sur largeur. Chacun a son opinion basée sur des expériences heureuses ou malheureuses et toutes sont contradictoires. L'une favorisant les fleurs, l'autre le caudex, une dernière les ramifications, etc.…Ce sujet animera encore longtemps de grandes et longues discussions agitées. Je pense simplement que la solution réside dans l'esthétique globale : plante plus pot, et que ce qui est beau et harmonieux est efficace.



stop haab

Tailler ou pas tailler ?

Telle est la question, cruciale. La réponse ne vient que lorsque l'on sait ce que l'on veut faire de sa plante. Aspect naturel, sophistiqué ? Le plus évident est de déceler et de renforcer la tendance prise par sa plante. Après les tailles de formation, il y a les tailles d'entretien.

Mais il faut bien garder à l'esprit qu'il n'y a pas de lignification chez les Roses du Désert.

Tailler les branches

Toute taille doit être mûrement réfléchie. En dehors des haies de Roses du Désert entretenues au carré avec un taille-haie, il faut pouvoir justifier toute section de branche.

Les ramifications se font spontanément et dépendent principalement du patrimoine génétique du cultivar. Certains ramifient dès leurs plus jeunes ages au niveau du caudex alors que d'autre ne ramifieront que très tard. Dans ce cas les ramifications peuvent être basales et ou uniquement à l'apex donnant l'aspect d'un petit arbre. Il faut néanmoins avoir la patience de supporter le stade "ballet de cabinet" avant d'obtenir le bel arbre.

La section d'une branche ou du tronc déclenche la naissance de plusieurs ramifications et favorise la floraison 8 à 12 semaines plus tard si les conditions extérieures sont adéquates.

La taille de régénération se fait au dessus du caudex sur des branches grêles devenues trop longues pour être esthétiques.

L'élimination des fruits au début de leur formation permet à l'énergie qui leur est nécessaire d'être économisée et utilisée préférentiellement à la genèse de fleurs supplémentaires.

Evidement l'élimination des feuillages inesthétiques ou portant des séquelles d'attaques parasitaires coule de source.

Tailler les racines

Certaines racines, notamment celles qui sortent de la partie supérieure du caudex doivent être sectionnées soigneusement à l'aide d'un scalpel afin de valoriser ce caudex. Il faut couper au ras du caudex pour diminuer la cicatrice. Cela permet non seulement de ne plus cacher le caudex mais surtout évite la croissance ultérieure de ces racines.

stop haab